L'Education une question de politique

Publié le par La Prof

Pour qui voter?
Qui propose quoi pour l'éducation nationale?


J'entame une étude comparative des programmes et des belles paroles de nos présidentiables :
Je commencerais ce cycle par Mme Ségolène Royal étant la candidate élue par le PS, viendra le tour de Nicolas Sarkozy (mais j'attends que l'élection au sein de l'UMP soit finie le 15 janvier) puis François Bayrou qui peut-être d'ici là intéressera les médias... et nous verrons les suivants au fur et à mesure qu'ils se déclareront ;)












Mme Royale

photographie M6info



Je suis allée, comme une bonne citoyenne avide de faire le bon choix, sur le site officiel de Madame "désirs d'avenir".

elle dit :

« Sur la base du volontariat et avec les compensations financières nécessaires, il faudra pouvoir expérimenter, par exemple, la présence d’un second adulte dans les classes où les professeurs en ressentent le besoin. »
Le Nouvel Observateur, 5 octobre 2006

Oh oui, un gentil militaire en pantalon kaki au fond de ma salle :-)

 

« Le projet socialiste propose la création d’un service public de la petite enfance et la scolarisation à 3 ans. Contre la marchandisation, il affirme la responsabilité du secteur public en matière d’accompagnement individualisé et de soutien scolaire gratuit. Il souligne la nécessité d’une meilleure transition entre le primaire et le collège. Je crois, pour ma part, que le passage instantané, en 6ème, du maître unique à une dizaine de professeurs perturbe certains élèves, qui peinent à trouver leurs marques dans une organisation scolaire trop précocement calquée sur le lycée. Il faudra donc expérimenter des transitions »
Le Nouvel Observateur, 5 octobre 2006

Ce que je comprends :

1) le soutien scolaire gratuit : et voilà comment on apprit grâce à un superbe OFF de Royal comment les profs allaient faire 35H de présence dans leurs établissements… ne me demander pas quand ils prépareront leurs cours et leurs corrections tout en s’occupant des élèves ! (et puis c'est pas comme s'il n'existait pas déjà les PAI, les PPRE, les Aides aux Devoirs dans différents centres, etc.)

2) nos petits 6ème sont chamboulés de passer de 1 à 10 profs ?

Trop d’interlocuteurs ?

Madame propose des transitions ? Lesquelles ?

Ah si j’ai trouvé ! 1 prof de français, 1 prof de math, 1 prof d’histoire-géo et 1 prof d’anglais ! Ca c’est une fine équipe, aller on rajoute un prof d’EPS parce qu’il faut bien que nos petits chérubins se dépensent !

5 profs au lieu de 10, pas mal comme économie !

Après tout lorsque les sciences physiques n’ont plus été enseignées en 6ème et 5ème cela n’a pas ému grand monde, pourquoi ne pas faire plus de coupe dans le budget de l’éducation ? 

Allez, enlevez moi les Sciences et vie de la terre, les Arts Plastiques, la Musique, la Technologie... après tout, n’est-ce pas ce qui se passe déjà au Brevet en ne les comptabilisant plus dans les moyennes ?

Vive l’éducation au rabais ! Et à bas une pédagogie différenciée !


Enfin, Il faudrait que Madame Royal avant de donner son opinion et nous faire part de ses idées se renseigne un minimum sur le sujet !

Car sauf erreur de l’INSE 100% des enfants de 3 ans sont scolarisés !!!

Publié dans Actualité - Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article