Au revoir

Publié le par La Prof

Willy a été exclu la semaine suivante.

Et profenzep ?
humhum profenZR
Qui a disparu si longtemps pour vous donner la fin de l'histoire
(suite à de nombreux problèmes d'abonnement, de connections internet, puis prise par son quotidien....)

Elle est bien débordée par ses changements d'établissements, et surtout leurs différentes mentalités.
Ce qui lui oblige de tout faire en double, les cours, les réunions, les projets, etc.

Je me plais beaucoup dans un  A++, même s'il me demande une énergie folle, car ces élèves là ont une culture, une curiosité, une éducation et les cours avancent très vite, sont beaucoup plus poussés, les projets s'enchaînent, on peut les amener où on veut, il n'y a jamais d'incident, et les parents nous soutiennent (dans tous les sens du terme)...
je sais, c'est un rêve éveillé de tous les instants !

En collège médiocre c'est toujours un peu moins violent que ce que j'ai pu voir par le passé, mais plus insolent, soutenu dans toutes leurs âneries par leurs parents, des équipes souvent démotivées, ou tout le monde vivote sans la moindre exigence. Rares sont les collègues dynamiques car pour pousser des gamins aussi fainéants et blasés de tout, faut une énergie que moi-même je ne trouve plus !
(alors qu'il faut voir l'énergie de mes Mamies (j'adore les appeler ainsi) et moi-même en A++ !)
Je m'y ennuie, c'est inintéressant au possible... par contre, c'est cool... pas de stress là-bas !
Pour un prof qui veut rouiller et peu bosser c'est parfait ! Pour l'administration du reste il en va de même !
Ces gosses sont incapables de se bouger, quoiqu'on leur propose tout n'est que soupires et lamentations, et les rares dynamiques prennent vite le pli de ce que je nomme "le ventre mou".
Tous ces ados un peu potelés, quand pas franchement obèses, écrasés sur leur chaise qui attendent que ça passe.
Même en début d'année quant on leur propose de participer à des concours ça ne les intéresse pas, et les amener dans un musée, c'est carrément indécent, car bouger cette masse inerte, demande là-encore une énergie incroyable, tout ce qui les motive c'est être "assis" et quand il n'y a pas de banc, et bien ils s'effondrent par terre !?!
J' ai même pu en voir s'asseoir sur des chaises de gardiens ! C'est pour dire !
Le guide était aussi surpris que moi.

Vive la classe moyenne qui pourrit / gâte son rejeton en pleine crise d'adolescence !
En 3ème, parfois certains s'égarent à suivre de "mauvaises fréquentations" à vivre "sans limite", des gamins pourtant pas méchants à la base, mais quoiqu'on dise à leurs parents, quelque soit leur résultat toujours plus médiocre voire insuffisant, j'entends toujours la même rengaine "Ce sont des enfants, c'est de leur âge" ou l'accord convaincu du parent qui promet guerre et privation "quand on sera à la maison tu vas voir !" et qui le lendemain achète une nouvelle PS2 au morveux qui revient triomphant en classe !

Enfin, les locaux, minables, une salle pourrie, pas de matériel ou presque et des crédits d'enseignements ridicules qui finissent de brider l'imagination.

J'en suis à espérer retourner en ZEP, dans une vraie, où ça bouge un peu et même si les élèves sont aussi faibles, si ce n'est plus que dans la "médiocrité" qu'au moins ils lèvent la main et aient envie de faire quelque chose.
Avec de la chance, j'aurai un peu d'équipement et une salle qui ressemble à quelque chose ;)

L'avantage de la ZR, c'est qu'on ne sait jamais où on tombe l'année suivante, on peut toujours rêver !

MERCI, un grand MERCI à tous mes fidèles lecteurs et compagnons d'infortune que j'ai abandonné malgré moi trop rapidement.

Publié dans Prof en ZEP-

Commenter cet article