Entretien avec l’Adjoint

Publié le par La Prof

Pour une fois, il faut le signaler, cette année je suis vernie !
Car Principal et Principal Adjoint sont vraiment très sympas !

On ne va pas mentir, il y a parfois des couacs à la limite du risibles, mais leur bonne volonté est appréciable !
En tout cas, le dialogue est toujours possible, c’est agréable.


Mon préféré, c’est l’adjoint, j’adore l’embêter !

J’ai pris l’habitude avec mon emploi du temps qui était à « compacter » de venir envahir son bureau, il semble avoir pris lui aussi le réflexe de me voir débouler au moins une fois par semaine.

De plus, je lui reconnais une certaine efficacité surtout vis à vis des élèves, c’est quelqu’un de dynamique, d’assez carré et parfois humain ;p

En tout cas, il impressionne pas mal, même mes collègues !

Allez savoir pourquoi, il ne m’a jamais fait « peur ».

J’adore le taquiner ! Mon jeu préféré étant de lui raconter des choses totalement annexes, de lui poser des questions saugrenues bref, d’enrailler le rapport hiérarchique, ce qui le déstabilise totalement.
Il est très protocolaire.


Mais revenons à Willy, j’engage l’air de rien la conversation mais son côté « hiérarchique » fait qu’il évite au maximum le sujet qui ne me concerne « officiellement » pas.
Il en vient à me demander à quel titre je souhaite consulter le dossier de notre ami Willy.
Je ne savais pas que c'était classé défence pour l'équipe pédagogique !?! Passons...
J’embraye avec l’histoire du fameux retard justifié par mes soins qui lui a valu un rapport, pour montrer mon implication malgré moi dans ce problème.


Une fois la conversation engagée, il a été possible de parler petit à petit plus librement…
Il m’a bien dit qu’il trouvait lui aussi Willy assez agréable, mais il part du principe que Willy il n’en fait qu’à sa tête !
Que pour le bien de Willy et selon le concept d’imposer une limite à l’élève pour lui permettre un nouveau départ : une exclusion définitive est pour lui la meilleure des solutions (car idéologiquement il ne semble pas croire au sursit)
Et il est très fort mon PA pour contrecarrer toute argumentation et y retourner à son avantage !
Cela dit, je compte bien revenir à la charge ;p


Si mon PA a toute mon estime par sa capacité à justifier son raisonnement, ... cela ne va pas sauver Willy :-/

Publié dans Prof en ZEP-

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

profesvt 14/10/2007 19:15

slt la prof , je découvre ton blog , j'adoooore ! je débarque comme toi dans un bahut un peu "cho" (ambition réussite ,le top pour apprendre à gérer les fauves ...)J'ai suivi l'histoire de Willy avec intérêt , tu la joue finement ! c'est bien . J'ai pas mal de baleines échoués sur la cote dans mon bahut ,je suis en quête d'histoires de collègues , de vécu... Je ne raterais pas une miette de la suite ! Bon courage et à + 

Yaya 12/10/2007 19:28

Mouais... ça sent le roussi pour Willy... C'est vrai que pour certains élèves exclus, c'est une vraie 2ème chance... d'un autre côté, on sait ce qu'on perd, on ne sait pas ce qu'on "gagne"... Y'a tout de même pas mal de bugs dans la transmission de certaines infos dans les bahuts quand même, non?

tidoigts 12/10/2007 06:56

notre boulot c'est de permettre à un élève lambda de réussir son intégration. il doit être exclus s'il enfreint les règles (qui sont clairement établies il me semble dans le règlement) mais cela doit être assorti d'un dialogue, car on n'enfreint pas les règles sans raison. une mise sous tutorat étroit doit suivre la réintégration de l'élève. peut-être peux-tu te proposer comme tuteur et suivre pas à pas avec lui ce qu'il a le droit ou pas le droit de faire? pourquoi les lois sont nécessaires dans une collectivité? lui faire comprendre que le rapport à la loi est important pour la construction de sa vie future? que c'est aussi parce qu'il y a des lois qu'il n'est pas encore dehors. Willy joue sur l'affectif aussi. il a besoin de ton attention mais de ta fermeté face à son errance encore plus. propose un marché à tes collègues qui l'ont en charge. sur une courte période d'essai, un dernier sursis mais sans pression. le travail avec tous les partenaires me semble essentiel. et puis, il s'agit de son travail scolaire. un travail apprécié à sa juste valeur justifie l'attitude qui va avec.j'espère ne pas être trop péremptoire. c'est juste ce que j'ai essayé de faire avec mes poids lourds en zep. des fois ça marche, juste parce qu'on s'occupe un peu plus d'eux. bisous tiprof.

Boga 11/10/2007 19:52

Je viens de lire ça dans Libé :Un policier piège des parents d'élève en se faisant passer pour le CPE du collège.Nul doute que si la mère de Willy tombe là-dessus, ça lui donnera davantage envie de répondre aux convocations !Comme disait Reiser, on vit une époque formidable !!!

Boga 11/10/2007 19:39

Tous ces entretiens finiront bien par donner un résultat. Faire douter des gens pleins de certitudes, c'est déjà beaucoup. Je te souhaite d'y arriver.En attendant, j'ai bien aimé le "parfois humain" à propos de l'adjoint. Faut-il en conclure que ceux (et de plus en plus celles) qui dirigent les collèges ne sont pas toujours des êtres humains comme les autres ? Angoisse... Je plaisante, évidemment.Quoique...