Le Brevet des collèges 1/2

Publié le par La Prof

Grand jour (ainsi que demain) pour mes grands, ils passent leur brevet !

Comme tout prof (qui de surcroît ne va pas être correcteur car il y a peu d’élèves qui passent le brevet en candidat libre et qui du coup ont une option arts plastiques) je suis affectée à la surveillance !
Notre établissement étant centre d’examen (souvenez-vous)

Je suis affectée donc dans une salle (normalement on tourne, pour ne pas toujours surveiller les mêmes… mais moi, on ne me fait pas tourner :- ?)
Je garde une des permanences avec 2 autres collègues.

Alors comment se passe le brevet du côté des profs :)

Déjà on arrive un peu avant, on repère nos salles (si ce n’est déjà fait).
On salue les quelques collègues en renfort.
Et on petit déjeune dans le hall : gâteaux, café, etc. :)
Pour une fois que l’administration organise quelque chose !
On fait un petit tour dans la salle, voir qu’il ne manque pas une étiquette sur une table ou une liste d’élèves, vérifions les stocks de papiers et distribuons feuilles et brouillons colorés alternés sur les tables.
On commence à écrire au tableau la matière, les horaires.
Les codes épreuves (après avoir les sujets)
Etc.
Nous sommes 3 pour cette permanence.
Et je n’ai pas nos élèves devant moi !
Si globalement dans mon collège ce ne sont que nos 3èmes qui passent le brevet, nous avons quelques visiteurs !
Des troisièmes d’insertion et un de leur prof pour nous aider à les surveiller.

Les élèves entrent, ils font un peu leurs malins, nous posent des questions en attendant le sujet qui va être amener par le principal adjoint :
Elèves 3ème d’I : « p’tin ici c’est un collège de bourges, c’est propre ! »
Avec ma collègue A nous explosons de rire : « Non, c’est pas ‘’bourges’’ ici, c’est juste propre grâce aux agents ! »
Les élèves ne sont déjà pas en place qu’ils ne tiennent pas… en place !
Alors on se permet d’en interpeller quelques uns, A me dit bien fort : « Ah je vois qu’il y en a qui ont besoin de plus d’affection que d’autres » en souriant.
« Ne t’inquiètes pas, on va les bichonner » répondis-je avec un sourire sadique :)
Les gosses étaient assez surpris par notre petite impro qui a continué sur ce même ton pince sans rire ;p
Bien sûr leurs plus grandes attentes étaient :
« Quand est-ce qu’on peut partir ! »

Et « est-ce qu’on peut fumer ! »
Et ben non !
On ne part pas, et on ne fume pas, car c’est un collège ici, pas un lycée !
Nous finissons de vérifier les cartes d’identité, les sujets arrivent !
Première épreuve : Français !

Pendant ce temps, je me suis préposée pour faire le plan de classe, histoire de m’occuper.
Je trace les tables, chaises, mets leurs noms, et vu que je m’ennuie, je dessine le plan de tout le reste de la classe :)
C’est dommage qu’il y ait l’anonymat sinon, j’aurai pu les croquer derrières leurs tables entrain de rêver en regardant le plafond pour que le temps passe, ça aurait été distrayant… mais bon… pas possible :(
Ensuite, nous les surveillons en silence, même pas le droit de lire un livre… et vu qu’ils ne font pas grand chose… en somme on se regarde tous dans le blanc des yeux :-/
De temps en temps on tourne dans la salle, juste pour leur mettre la pression, mais franchement ils sont à peine 20 et on est 3, donc dès qu’il y en a un qui s’étire un peu trop, il a vite fait de se faire fusilier du regard par un tir croisé avec un « tststs » son intraduisible si cher aux profs durant les contrôles ;) 

La première récrée !

Je ne sais pas qui est censé les surveiller… mais nous on est au ravitaillement gâteaux / café :p
Les petits reviennent pour la dictée.
Ils sont contents, ils ont trouvé un talus pour aller fumer discrétos.
Nous on est aussi content, car ils sont tous revenus à l’heure, et qu’ils ne se sont pas trop perdus… je suis quand même allée en éclaireur pour leur permettre de repérer la bonne porte pour rentrer dans le bâtiment ;) 

La dictée… 4 lignes…
Je ne suis pas lecteur, faut bien se partager les tâches, j’ai déjà fait le plan de classe ! ;)
Les élèves rêvassent encore un peu, dissertent, hop c’est fini… ils partent !
Ils sont assez contents même si nombreux ne semblent pas avoir beaucoup écrit !

Je les croise dehors devant le bâtiment avec leurs sandwichs, ils sont encore entrain de fumer !
« A cet après-midi ! » : des élèves.
Bon, ils sont sympa ces p’tits :)
Avec le sketch qu’on leur a fait aussi des méchants profs mamans poules sadiques, il y a de quoi ;)

L’après-midi… Histoire.

Et là, c’est long… très long… en 20mn, ils avaient tous fini !
(et moi aussi en 10mn pour le plan de classe :( et puis les sujets, ça nous occupe pas très longtemps)
Ma collègue A qui me chuchote : « Bon sang qu’est ce qu’on s’emmerde ! »
La Prof : « C’est sûr, regardes les ! »
Ils s’étouffaient d’ennui !
Elle continue à me raconter des bêtises, et des bêtises… que je commence à ne plus pouvoir me retenir, je sors précipitamment prise par un fou rire…. (Parce que 2H c’est long quand on n’a rien à faire !)
Je reviens quelques minutes après.
Elle me coince dès la porte pour m’en raconter une autre pour se moquer d’eux, je lui dis d’arrêter….
Et hop, obligée de ressortir pour m’écrouler de rire !
Pauvres gosses, au moins on les divertit.
Je vais me rafraîchir, reviens, ils me regardent tous en souriant, je m’installe au bureau, à l’opposé de ma collègue, très sympa au demeurant mais là, c’est pas sérieux ;)
Tststs à quelques élèves qui nous font des mimes pour savoirs s‘ils peuvent partir.
Quand une collègue en renfort qui attend en salle des profs pour un éventuel remplacement passe la tête par la porte et nous dit en chuchotant (alors que je l'entends du fonds de la salle !) : "Vous voulez un café ?"
Les gosses sont dégoûtés :p
D'autant plus qu'on a accepté :p

ils ont enfin le droit de partir... la salle se vide précipitament !
Nous rappelons bien aux élèves d’avoir tout bien rempli, les numéros en bas des pages, et d’émarger (ou  d'émerger pour celui qui s'est endormi !).
On comptabilise toutes les feuilles, remplissons celles des absents, et une journée de passée !

Je sors pour « m’oxygéner » je croise quelques élèves à « nous » ils sont contents ils nous racontent ce qu’ils ont mis, je croise aussi mes « nouveaux 3èmes » qui me demandent si je les surveille demain.
La collègue qui m’accompagne : « non, on doit changer de groupes »
La Prof : « Si, si, je vous surveille, à demain » :)
Des 3ème d’I : « Ok, à demain »
La collègue : « Ben comment ça se fait, on n'est pas censé rester dans les mêmes salles ? On change tous ! »
La Prof : « Pas moi, sur le planning, ils m’ont mis mes 2 jours avec eux dans la même salle ! Ne me demande pas pourquoi !? »

Je retourne au collège et trouve mes autres collègues éreintés en salle des profs !

A et moi-même : « Vous en faites des mauvaises têtes ! Qu’est ce qui se passe ? »

Les collègues : « Ah
ils [nos élèves] ont été odieux, pénibles, pires que pour les brevets blancs ! »
« Ils se croient à la maison ! » et pour cause, ils y sont !
Insolents, ils parlaient pendant les lectures des dictées, car la façon de faire de mes collègues ne convenaient pas à certains, ils leurs donnaient des conseils ! etc.
J’étais bien contente moi des 3èmes d’insertion qui avaient été annoncés tels des moutons noirs ! :p


A demain pour la suite.


En attendant je vous laisse un petit bêtisier du brevet des collèges ;p

Publié dans Brèves du collège

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Le prof à la dérive 26/06/2007 11:10

Et lorsque tu vois les copies, c'est la misère. Plusieurs donnent une copie blanche et nombreux sont les élèves qui ne font pas grand chose (comprenez quelques lignes).

melle philo 26/06/2007 10:33

Ahhhh le brevet, le 1er "vrai" examen... tiens ça me rapelle des souvenirs du coups.Bises

djé 26/06/2007 10:20

belle narration, on s'y croirait...