Au coeur de la bagarre

Publié le par La Prof

"Y a baston !"
Voila la phrase probablement la plus en vogue :-/

Mes collègues m'ont rapporté avoir du séparer une bagarre d'une dizaine d'élèves devant la salle des profs, ils ont du s'y mettre à 6 pour les démêler !

Pendant ce temps là, j'étais dans la cour, à deux doigts de me prendre un mur en essayant d'en séparer une autre.
Je tenais un élève et il s'est tourné, j'ai du coup pivoté en même temps, sauf qu'avec la vitesse, j'ai failli "manger" un mur comme disent les gosses.
Ce qui m'a passablement énervée, tel l'incroyable Hulk, ben oui, une bagarre, moi, ça ne me laisse pas indifférente, une grosse poussée d'adrénaline m'a permis d'en attrapper un et de le trainer avec moi jusqu'à la vie scolaire !

hulok.jpg

Dans l'après-midi une collègue de la section est revenue en pleure en salle des profs car en séparant une bagarre dans sa classe elle s'est fait violement frapper et aurait pris plusieurs coups, dans le ventre, sur les bras et la tête.

Alors faut-il ou non séparer les bagarres ?

D'avis de certains élèves : non !
car s'ils se battent c'est qu'ils ont une bonne raison et que de toute façon c'est risquer en prendre une.

D'avis de certains profs : non !
car c'est un coup à en prendre une.

notons qu'élèves et profs s'accordent parfois ;)

Mais il faut y supporter... je ne suis pas la seule à qui ça arrache les tripes de voir ça.
C'est physique, je ne peux pas !

Alors bien sûr, on ne saute pas dans la mêlé comme ça !
Au début, s'ils s'empoignent et si on est à côté, on essaye de s'intercaler et on tente de calmer le jeu ; de dire à un tel de se taire, à l'autre de ne pas écouter, de relativiser, qu'ils vont avoir des problèmes, etc.
(vidéo 1)
Mais souvent, à ce moment là, les élèves ne nous entendent déjà plus.
Leurs regards sont fixes.

Une fois la bagarre lancée, là ça devient très difficile !
Il est fort à parier que des élèves autour vont être entrain d'hurler. (toutes les autres vidéos)
Il faut savoir qu'un élève quand il se bat, il n'entend plus rien, le toucher, c'est prendre le risque effectivement de s'en prendre une puisqu'ils sont alors enragés.
Ils "doivent" se battre !
Rien ni personne ne peut s'interposer sans être pris pour l'ennemi d'une juste cause.
Les combattants ne réalisent même plus que nous sommes profs.

Si vous n'êtes pas en collège - lycée, je vous laisse quelques liens, pour vous montrer à quoi peut ressembler une bagarre d'adolescents.
Nous pouvons remercier les élèves de se filmer régulièrement et de penser à se mettre sur des sites :-/

Le contenu de ces vidéos peut choquer
vidéo 1            vidéo 2            vidéo 3             vidéo 4

vidéo 5            vidéo 6            vidéo 7             vidéo 8


Personnellement, je sépare sans grosse difficulté les petits 6èmes, en 5ème, ça passe encore, en 4ème, je me fais envoyer valser... par contre en 3ème... là, je n'ai plus les épaules, je tente, mais faut être réaliste, je ne fais plus le poids :(

Donc, je pense que je devrais m'équiper d'un seau d'eau :p               seau.gif 

Publié dans Prof en ZEP+sensible

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

La Prof 15/06/2007 00:45

oups j'ai oublié Artno@Artno Justement, c'est que j'expliquais, ceux qui rajoutent de l'huile sur le feu ou qui donnent des indications de combats sont les "chauffeurs"/"allumeurs mèches" je trouve le terme d'ailleurs très approprié... des foutteurs de merd*!pas assez courageux pour se lancer mais bien assez virulents pour se délecter de pareils spectacles et faire semblant de se lancer en espérant être retenu par un autre...pathétique :(

La Prof 15/06/2007 00:38

Bonjour,j'ai été débordée comme vous vous en doutez, mais je vais dès demain vous compter pourquoi ;)@Lauryle, oui, ils ont une définition de l'honneur étrange, pratiquant pour défendre leur honneur des choses peu honorables :-/@Boga je penserais à prendre de l'eau fraîche si l'occasion se présente, parce qu'avec des glaçons ça risque d'avoir un effet contraire :p@ProfAnonyme, chez nous les "bagarres spontanées" sont rarement stoppées, bien au contraire, il y a les "chauffeurs" ou encore nommés les "allumeurs de mèches" ceux qui en rajoutent des tonnes durant la bagarre pour que ça prenne bien de l'ampleur !Les "organisées" aux abords du collège nous en avons aussi, je vous en parle demain si j'ai le temps ;)des "gestes esquissés"... c'est bien s'ils le restent... chez nous ce n'est malheureusement pas toujours le cas :(probablement se contiennent-ils moins... quoique, la question de l'âge me semble un argument discutables :-/Concernant ta question : "Est-ce que chez vous aussi on vous raconte que les élèves pourraient porter plainte contre vous si vous essayez de les séparer alors qu'ils se battent? (style: le prof il m'a touché/ frappé)." Je ne suis pas au courant... de toute façon, tous les arguments sont bons pour porter plainte contre un prof :)Ils pourraient tout autant dire qu'il y avait non assistance à personne en danger ;)Mais non, tu n'as pas été trop longue ;) C'est bien d'apporter aussi son témoignage pour échanger ;)@Le CPE, je t'invite dans mon collège fictif si tu es en manque d'actions ;) nous cherchons des gros bras justement ;)Mignon le seau rose... mais c'est sûr, c'est moins fonctionnel qu'un sac à main ;p@tidoigts... oui, les com' des vidéos sont à la hauteur des vidéos :o)D'ailleurs si vous souhaitez en voir d'autres sur dailymotion ou You tube, c'est facile : tapez "bagarre" puis toutes les déclinaisons orthographiées selon les élèves "bagare", "bagard", "baston", etc ;-)"Triste monde tragique" comme dirait Daria ;-)@KC... pepper spray, sûr que ce serait efficace ;) mais pas bien autorisé ;pD'ailleurs, c'est la première chose que ma môman ma offert lorsque j'ai eu mon CAPES ;-)@Ioana malheureusement l'adolescent est parfois cruel :-/@Tit' Quelle histoire !Tu es toi aussi bienvenue dans mon collège fictif :pon recrute (enfin, je :p)En plus, non négligeable, au vu de ton blog tu fais de bons petits plats... hummmm ça aussi ça nous manque en salle des profs ;pQuelques douceurs dans ce mon de brutes :o)

Artno 14/06/2007 23:37

le plus inquiétant dans les bagares c'est pas la bagare elle même (après tout, qui n'a jamais voulu en foutre une bonne à autrui) non,  c'est tout les hurlements de bêtes sauvages autour qui n'ont d'autre but que d'exciter les deux belligérants, c'est ça la décadence, l'inhumanité !

Tit' 14/06/2007 15:44

Le risque est également d'intervenir pour séparer deux gosses en pleine castagne, entourés par une bande de dégén... de joyeux bambins plein de vie, excités par la vue du sang (à venir) qui hurlent et incitent les belligérants à se cogner sans ménagement. Pénétrer dans ce cercle infernal, c'est prendre un risque énorme. Tu te jettes sur les deux bagarreurs, tu peux être assurée de te faire sauter dessus par les lascars qui ont refermé le cercle derrière toi. Un p'tit coup gratos dans le dos, un coup de latte pour te faire trébucher, on t'attrape par les cheveux, le manteau, le sac, l'écharpe, et tu cours à la cata !J'ai testé et approuvé, un peu éprouvé je dois avouer... Toutefois, du haut de mes 181 cm j'ai pu dominer (et voir venir) la chose. Le premier qui m'a sauté dessus, si j'ai bien senti la forte douleur dans le dos lorsque son genou a cogné ma colonne, n'a malheureusement pas eu le temps de renouveler son coup. J'ai en effet chopé sa jambe d'un bras, tout en parvenant à séparer les fougueux guerriers qui en étaient déjà aux mains. Le lâche avait beau tirer sur sa jambe, je n'ai pas desserré mon emprise. J'ai juste eu le temps de voir qui était le salopiaud pour le prévenir qu'on se voyait dans quelques minutes chez le proviseur... Bref, j'ai eu la chance d'être de constitution sportive (mouaif, enfin, sans plus, quand tu mesures 1m80 dans un collège, c'est une force non négligeable, avouons-le), mais tout le monde n'a pas mon gabarit...

ioana 14/06/2007 13:32

je pensais pas qu il y avait autant de violence chez les jeunesbonne journéea bientot et merci de nous faire partager cette réalité que je soupçonnais mais dont je ne me rendais pas compte