Le début d'une fin d'année en ZEP

Publié le par La Prof

On rigole, mais pendant ce temps au collège...

Que se passe-t-il à ZEP+ avec les beaux jours ?

C'est du grand n'importe quoi !
Comme d'habitude me direz-vous :) mauvaises langues !

En caricaturant à peine c'est... l'anarchie.

Il fait chaud et lourd dans les salles, les élèves (quelque soit le niveau) ne sont plus depuis bien longtemps dans une optique de travail (enfin, les sérieux, si, toujours... mais ils sont rares, voire inexistants, dans certaines classes !)

En troisième, la donne est pire, les conseils sont passés, donc plus de moyen de sanction pour ainsi dire...
Nos élèves sont voués à travailler pour la gloire... et pour certains ils ne travaillaient déjà plus pour les notes alors la gloire, ça relève de la quête du Saint Graal pour les profs !

Malgré tout, ils viennent en cours !
Tant qu'à faire, avec les orages, ils sont à l'abris, des tables, des chaises, il ne manque plus qu'un baby-foot et on se croirait au foyer :)

Et là vous vous demandez, mais que font-ils en cours ?
Ben plein de choses !
Le prof, il tente de faire son cours mais il s'interrompt avant la fin de chaque phrase pour stopper une situation inconvenante, car les élèves :
- bavardent, mais pas un peu, ils font ça massivement comme si nous étions dans le hall d'un immeuble.
- puisqu'ils parlent, ils se critiquent : vêtements, coiffure ou autre,
- donc, ils s'insultent, puis ils insultent leurs parents, juste histoire de s'énerver un peu plus
- Suite logique, ils se battent !

- à ce niveau là vous êtes déjà intervenu un très grands nombre fois et au choix vous les avez exclu de cours, sauf qu'il faudrait exclure 20 des 25 élèves donc autant dire qu'à la vie scolaire ils sont déjà bien débordés, c'est pas possible.
- ou vous tentez désespérément une action qui fonctionnait avant : vanne, prise du carnet de liaison, rapport d'incident, etc. mais c'est pire. Car l'élève devient insolent !
Et oui, la vanne, faut mieux éviter ils sont à cran, le carnet ça fait belle lurette qu'ils n'en ont plus et qu'ils sautent les grilles du collège pour partir, les retenues (vas-y fait moi rire : tu crois que j'vé y aller !), le rapport, même pas besoin de le proposer : "tu vas faire quoi ? me mettre un rapport ? Allez c'est bon garaves* !"
Cela étant dit, on essaye de se débarrasser du problème comme on peut... donc les plus pénibles sont exclus 3 jours par ci, 3 jours par là ! Pour pas se les garder dans les pattes...

bagreston.gif
Mais le problème, c'est justement que le problème s'amplifie d'heure en heure.
Car cette suite logique qui conduit du bavardage à la bagarre ne se déroule pas forcément durant une heure de cours.
un exemple : de 8h à 9h, ils se réveillent doucement et bavardent,
de 9h à 10h ils commencent à s'insulter,
durant la récré certains font courir des rumeurs (wouais Machin il a dit que ect.)
de 10h à 11h, les élèves sont bien chauds et s'insultent gaiement.
Fin du cours 3 élèves se sautent dessus!
Innocemment vous récupérez cette classe de 11h à 12h, vous aussi avez déjà subit 3h de lutte entre parenthèses ;)
Et là un élève fait une remarque désobligeante et hop, c'est reparti, grosse bagarre, sauf que vous, vous n'avez même pas eu le temps de la voir venir !
Cela dit ça peut aussi être plus direct, un élève prend le stylo de son voisin sans autorisation et le voisin lui tire une grosse baffe car il s'est senti spolié. Point, l'incident est clos !

A quand les cours de self-défense à l'IUFM ?
Quand on pense qu'avoir l'AFPS n'est pas obligatoire en collège / lycée :-/


_________________________________
*garaver = dégager

Publié dans Prof en ZEP+sensible

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Boga 12/06/2007 20:18

Et tu n'as pas parlé des cours de l'après-midi !!!C'est vrai que les derniers jours ne sont pas les plus calmes. Mais permets-moi une question. Tu n'as jamais ressenti un petit quelque chose qui ressemblerait presque à un regret, le dernier jour, en quittant certains (nes) élèves de troisième que tu ne reverrais donc plus l'année suivante ? Allez, avoue...

ProfAnonyme 12/06/2007 19:10

Pas facile, le collège! C'est quand je lis ça que je me dis que je suis trèèèès bien LP. Quelle idée ai-je eu de vouloir passer le CAPES?!!

melle philo 12/06/2007 10:50

Tu dois être sacrément préssée d'être en vacances... Tu recommences dans le même établissement l'année prochaine?