quiproquoi ?

Publié le par La Prof

Comme vous l’avez sûrement compris en lisant ce blog régulièrement, l’équipe « pédagogique » dans mon établissement n’est pas très stable.
Tenir 6 mois dans ce collège, c’est être un ancien !
Alors moi qui suis entrain de finir ma 2ème année, autant dire que je suis un « vieux » :p

Ce qui n’empêche pas les mal-entendus…

12H30
je m’en vais sortir du collège pour aller faire une pause bien méritée.
Quelques élèves rôdent vers le portail, fermé vu l’heure.
J’entends une voix masculine derrière moi dire : « qu’est ce que vous faites là, retournez dans la cour ! »
Je continue à aller vers les grilles, croisant des gamins qui font demi-tour.
Quand une main s’écrase violemment sur mon épaule.
La voix : « t’as pas compris, j' t’ai dit de retourner dans la cour ! »
Je me retourne, il s’agit d’un énième nouveau surveillant : « ah moi ? mais c’est bon j’ai les clefs ! pas besoin de carnet de liaison ! »
Le nouveau surveillant, semble-t-il assez antipathique, m’a lâché : « ah ok, c’est bon »
Et il est parti.

Au moins on peut pas dire qu’il ne prenne pas à cœur son boulot !

Publié dans Brèves du collège

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

La Prof 01/06/2007 22:07

Personnellement, je suis pour le vouvoyement des élèves, ça me ferait bizarre s'ils me disaient : "Eh tu m'passes d'la peinture !"et pourquoi pas "maramé" en guise de "merci" :p :p :pJe pense que si les sureillants ont aussi plus de mal à se faire respecter c'est justement ce manque de distance (le tu et les appeler par leurs prénoms) du coup pour se démarquer intervient le "ton"et je suis bien d'accord avec tidoigts, souvent, tout n'est qu'une question de "ton". (et aussi de contenu comme le remarque jl schmidtt)car j'ai déjà puni un élève qui m'avait dit : "Madame, vous êtes chiante !"ça passe pas... même avec un vous ;pEt puis c'est plus clair pour tout le monde : "tu" c'est à toi que je parle ;pLe "vous" c'est quand je m'adresse à la classe ;-)

tidoigts 01/06/2007 15:47

ben oui, d'accord avec jl schmitt (b'jour), récemment une élève en colère parce que je voulais juste qu'elle change de place m'a dit "allez-y!" (ce qui pour moi constitue une forme d'insulte à l'égal de "casse-toi!") ben ça m'a pas empêchée de la punir, hein? nous sommes souvent plus près affectivement de ceux qui nous vouvoient que de ceux qui nous tutoient (sous le coup de la colère ou d'une familiarité déplacée) dans un collège!j'ai horreur des gens qui s'occupent tellement du bien-être de ces chers petits qu'ils passent à côté du savoir (notre mission est d'enseigner...) voilà pourquoi ils ne réussissent pas à l'école. la distance crée le respect. et la prof, c'est moi. ça m'empêche pas d'être gentille ;-))

jl schmitt 01/06/2007 15:09

au sujet du commentaire de beber58, pourriez vous aller regarder la définition du mot violence (http://www.cnrtl.fr/lexicographie/violence) ?C'est fatigant ce détournement de vocabulaire.Tutoyer n'est pas violent ! Condescendant peut-être, amical aussi (?!), injurieux. Tout dépend comment cela est fait !Je peux vous envoyer un coup de poing ! et en vous vouvoyant.JLS

beber58 01/06/2007 11:55

Je ne suis pas un darcosiste, loin de là, je considère juste que personne ne doit tutoyer quelqu'un qu'il ne connaît pas, que ce soit sous prétexte de l'âge de la couleur de la peau ou je ne sais quoi. Cette pratique du tutoiement descencdant et du vouvoiement exigé dans l'autre sens est une violence faite aux jeunes. Il ne faut pas s'étonner qu'ils y répondent par d'autres formes de violence (et je n'excuse pas pour autant cette réponse).

Yaya 31/05/2007 23:38

Moi, le seul moyen que j'ai trouvé pour qu'on me "repère", c'est de porter une blouse (c'est mon "costume de scène")... Ca marche trop bien... quand je ne l'ai pas, je passe inaperçue (du haut de mes 1.60m à plat, je me noie dans la masse) et franchement des fois, choper au vol les conversations des gamins qui se croient sans surveillance, c'est trop drôle... et ça sert aussi à intervenir dans les sales coups, quand ils se croient pas surveiller... je deviens diabolique... gnark, gnark, gnark... Bon zou, moi aussi je replonge dans les corrections...